RSS

RSS



 

 

 Lee Matthew △ terminé !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

avatar




Posté le Ven 13 Déc - 0:15





Lee Matthew
Lee Matthew 23 ans25 avrlCanadienBisexuelEn couplewebdesigner, il est freelance et s'est lancé tout récemment dans la conception de jeux en ligne  PassagerMoyenÉtats-Unis (Los Angeles)Paradise Place
« Entre l’amant et l’aimé il n’y a pas de distance. »
Me décrire est clairement une activité que je n’affectionne pas plus que ça..! Pas que je n’aime pas parler de moi. D’ailleurs, on me dit souvent que je suis comme un livre ouvert. Il faut dire aussi que je suis extrêmement expressif, ça n’aide pas trop à mon cas ! La carte du gars mystérieux ? Oh non, ce n’est pas pour moi. Ni celle du badboy. Du coup, j’ai un succès tout mitigé avec la plupart des femmes. Triste, pas vrai ? Je n’aime pas mettre les gens dans le même panier, mais il se trouve que j’ai souvent eu le coeur qui battait pour des filles qui cherchaient un « mâle ». Vous savez, ces hommes un peu macho, qui n’ont pas la langue dans leur poche et qui semblent déborder de confiance en eux ? Eh bien ça, ce n’est pas moi...! J’ai une confiance en moi toute modeste. Pas absente, non. Mais disons qu’on ne m’a jamais vraiment encouragé à étendre mes ailes pour prendre mon envol et que ça m’a forcément affecté. Même si je suis malgré tout capable de le faire à présent, j’ai certaines hésitations et clairement besoin de me reposer sur une personne de confiance quand mon petit univers est chamboulé.

Que... Qu’est-ce que je disais, déjà ? C’est tout moi ça, vous voyez. Je suis capable de bavarder à n’en plus finir et finalement, je tergiverse tellement que je ne sais même plus de quoi je parlais au tout début. Par contre, sans fausse modestie, je suis aussi une très bonne oreille. Quand une personne qui m’est chère a besoin de se confier, je serai toujours là pour l’écouter. Pas nécessairement la conseiller, parce que ça c’est quelque chose pour quoi je ne suis pas très doué. Et en même temps, qui suis-je pour conseiller qui que ce soit, hm ? Ah, probablement encore ce petit manque de confiance qui parle pour moi... Mais peu importe. Parfois les conseils ne sont pas les meilleurs amis d’un homme. Il faut mieux s’écouter pour régler ses propres problèmes. Voilà autre chose avec quoi j’ai un peu de mal malgré mes bonnes paroles. Je suis facile à manipuler. Pas idiot. Ni même naïf. Mais on m’a facilement par les sentiments et même si je sais que c’est de la basse manipulation, j’ai du mal à m’en défendre.

Je crois que je suis le genre de mec qui encaisse presque indéfiniment. Mais quand j’explose... je le fais avec fracas. C’est un côté de moi que très peu de gens connaissent, parce que forcément, il n’est pas souvent de sortie. Et franchement, c’est mieux ainsi. Parce que non, je ne deviens pas un homme fantastique et infaillible dans ces moments-là et souvent, je dis des trucs que je ne pense pas nécessairement ou que j’aurais préféré garder pour moi. Ça m’est même arrivé d’exploser sur la mauvaise personne. Heureusement, c’est très rare... Il ne faut pas croire que parce que j’en parle, ça arrive souvent. Je suis un homme doux qui préfère de loin multiplier les petites attentions envers les personnes qu’il aime que les prises de bec. D’ailleurs, les disputes me mettent vraiment dans un sale état quand elles arrivent avec des personnes importantes pour moi.  Je suis incapable de fonctionner normalement tant que le malentendu n’est pas dissipé. Je ne pense à rien d’autre, j’angoisse... Une vraie calamité, pas vrai ?

Sinon, j’ai un côté artistique plutôt développé. D’accord, d’accord. Mon copain me forcerait à dire « très développé », mais j’ai l’impression de me vanter ! Je dessine beaucoup sur tablette graphique, ce qui est une bonne chose puisque je suis webdesigner de métier. Et freelance, ce qui signifie que je suis mon propre employeur et que je bosse à la maison. Mon porfolio a intérêt à être bien garni pour que je puisse me trouver des contrats de ce nom ! Il y a deux ans, j’ai commencé à m’intéresser aux jeux en ligne et à présent, j’en ai un que j’ai monté de toutes pièces et qui connaît un bon succès. Non, si vous vous demandez, ce n’est pas Ma Bimbo...! Un RPG médiéval, un univers que j’ai entièrement créé et qui satisfait aussi ma passion d’auteur amateur. Sinon, je peints lorsque j’ai le temps, bien que ça fasse une longue année que je n’aie plus touché à un pinceau. J’adore aussi le pastel gras ou le fusain. Oui, des trucs qui salissent bien, juste pour énerver Min Seok !

Je deviens facilement nostalgique, probablement parce que je suis un sentimental. J’adore écouter des pièces instrumentales de piano et de violon tout en observant la pluie qui bat contre le carreau. Ou lire un bon livre, enveloppé dans une couverture avec ma tendre moitié. En fait, si on me le demandait présentement, je n’aurais que des exemples d’activités avec mon copain, je crois. Il me manque... Mais c’est un autre sujet, pas vrai ? Bref... Je crois que ça me décrit bien. Et j’en ai sûrement oublié des tonnes !  
On remarque assez facilement que je suis asiatique lorsqu’on me regarde. Bon. En fait, il faut être carrément aveugle pour ne pas le remarquer. Toutefois, c’est tout ce qui me lie à mes racines asiatiques, vraiment. Je suis Canadien et si on me le demande, ça ne fait aucun doute pour moi. Je suis né au Canada, ma mère y vit depuis qu’elle a trois ans et je ne suis retourné en Corée que quelques maigres fois pour rendre visite à ma famille paternelle. Je parle très bien coréen, mais avec un accent indéniablement canadien qui surprend parfois un peu quand on m’aborde pour la première fois. J’ai encore un peu de mal à saisir comment les choses se passent au pays du matin calme, d’ailleurs. Parfois, ça me fait même un peu peur. Je trouve que certaines choses sont très, très malsaines et ça me rend dingue de constater qu’elles ont court le plus normalement du monde. Si on m’avait dit avant d’aller vivre en Corée du Sud que là-bas, être anorexique n’était non pas une maladie, mais un signe de courage, j’aurais probablement rit au nez de celui qui m’aurait fait la confidence, hein... Mais ce pays a malgré tout son charme. Et surtout, il y a Min Seok... Mais laissez-moi commencer par le commencement. Je m’égare encore, vous voyez ça ??

Je suis né un 25 avril, au beau milieu de la nuit. Enfant unique ? À ce moment-là, si et je le suis resté pendant six ans. Je suis né à Ottawa, à l’hôpital général. Pourtant, à cette époque, mes parents habitaient à Gatineau, qui se situe au Québec, tout juste à la bordure de l’Ontario. C’est là-bas que j’ai grandit et oui de fait, je parle français bien qu’avec un accent anglophone marqué. Voyez-vous, même si c’est au Québec, on peut vivre à Gatineau sans parler français et ce, sans souci aucun. Mais j’avais de petits amis francophones alors voilà. Mes parents ne parlent que le coréen et l’anglais, pour leur part. Mon enfance s’est passée plutôt calmement. J’ai des parents aimants qui ont un gros défaut... mais quand on a six ans, on ne le remarque pas parce que ce défaut est limite normal. Toutefois, en grandissant, j’ai commencé à étouffer... Enfin, j’y reviendrai. Ainsi donc, jusqu’à mes six ans, j’ai été enfants unique. Puis, ma mère est à nouveau tombée enceinte, ce qui était une bonne nouvelle puisque mes parents s’y essayaient depuis un bon moment déjà !

Par contre, l’appartement est devenu trop petit et ils ont commencé à chercher activement une maison familiale confortable où nous pourrions avoir tout l’espace nécessaire. Une cours arrière, deux chambres pour les enfants... C’est le coup de foudre lorsqu’ils la trouvent finalement, mais pas à Gatineau. C’est à Ajax, dans le sud de l’Ontario qu’on déménage finalement. À cet âge, j’étais triste de quitter mes amis, mais aussi excité de tout ce changement. C’est que je n’avais jamais vraiment le droit aux week-ends avec des amis ou aux sorties de l’école lorsque c’était trop loin... Mes parents avaient peur, que voulez-vous. Vous voyez venir leur gros défaut ? Bref, c’était du changement et ça faisait malgré tout un bien fou. Ma petite soeur est arrivée, ça a changé plusieurs choses mais assez positivement. Bien sûr il y a toujours eu les prises de tête entre frères et soeurs, ce genre de trucs... mais c’était une belle vie familiale malgré tout. C’est à l’adolescence que ça a commencé à se corser un peu pour moi.

J’ai compris à cette époque, après en avoir discuté avec des amis, que mes parents n’agissaient pas tout à fait normalement avec moi. Non, ils n’ont aucun travers de quelque sorte que ce soit. Toutefois, ils sont extrêmement surprotecteurs et possessifs... Et de fait, ils ont tôt fait de m’enfermer chez moi, même à l’âge où techniquement j’aurais dût prendre mon envol petit à petit. Ils m’ont souvent empêché à cette époque de faire mes propres expériences. De peut-être tomber, mais aussi de me relever pour être plus fort. De fait, j’en suis sorti avec une piètre estime de moi qui, heureusement, fut redorée vers la fin de mon adolescence, au tout début de mes années de jeunes adultes. Et celui qui m’a aidé à faire ce travail sur moi, c’est simplement... une connaissance sur Internet. À ne pas pouvoir sortir de la maison, j’étais constamment sur l’ordinateur pour faire des rencontres de la seule façon qu’il me restait encore vraiment. C’est aussi ainsi que j’ai découvert ma vocation. De gré ou de force, allez savoir, mais mon métier me comble entièrement.

J’ai donc 18 ans quand je rencontre Min Seok. Les conversations vont bon train... puis sont de plus en plus nombreuses, de plus en plus longues. Des numéros de téléphones sont échangés. Des textos, des appels, du flirts, des paroles plus douce ou plus séductrices... Et finalement, je décide sur un coup de tête que j’en ai assez. Je vaux mieux que de rester enfermé chez moi à ne rien faire d’autre que de potentiellement continuer mes études. De toute façon, ce sont des études en ligne et de fait, je peux aisément les suivre d’où que ce soit, tant et aussi longtemps que j’ai Internet. Sous les pleurs de ma mère et les hurlements de mon père, je fais mes valises et je pars m’établir en Corée du Sud. Non, ce n’est pas facile... Et j’ai même d’énormes crises d’angoisses là-bas dans les premiers temps. Mais prouvant qu’il est loin d’être une histoire de polichinelle, Min Seok est toujours à mes côtés pour m’aider et pour m’appuyer. Il ne me garde pas auprès de lui de force. Me propose même de retourner au Canada même si j’en ai besoin... et au milieu de ces sacrifices qu’il est prêt à faire, je trouve mon équilibre dans ce joli pays, près de lui.

C’est l’Amour. Et ce n’est pas une faute de frappe, non. L’Amour avec un grand A. On le file de façon parfaite jusqu’à ce que soudainement, mes parents m’apprennent une nouvelle qui m’anéanti. Dawn, ma petite soeur, est une adolescente à problèmes qui fait des fugues fréquemment. La possessivité de mes parents n’aide guère, mais essayez de lui expliquer ça... Toutefois, elle revient toujours au bout d’une ou deux semaines après leur avoir fait une bonne frayeur. C’est sa façon de protester. Or, cette fois, ça fait deux semaines et toujours pas de nouvelles. Puis trois. Puis quatre... Puis finalement cinq et n’en pouvant plus, après une longue discussion avec Min Seok, je file au Canada, retournant auprès des miens pour aider dans les recherches. C’est douloureux et je suis conscient que mes parents font tout ce qu’ils peuvent pour me garder auprès d’eux, jouant habilement de manipulation sentimentale. Je le sais et je me laisse faire. Min Seok est toujours là, mais si loin...D’ailleurs, même si mes parents ont depuis longtemps accepté mon homosexualité, ils haïssent cet homme qui leur a volé leur bébé alors c’est franchement chaotique pour se voir.

Ça fait un an que cette mascarade dure. La douleur est aigüe. La police croit dur comme fer que Dawn est partie pour de bon histoire de faire sa propre vie. Nous, pas. Mes parents croient qu’elle est séquestrée par un cinglé. Moi...? Sincèrement, je crois que ma petite soeur est décédée. C’est terriblement douloureux que d’avoir cette certitude sans pouvoir pour autant faire son deuil. Et rester là à faire des recherches probablement inutiles me désespère. J’ai besoin de retrouver Min Seok... J’ai besoin de vacances. Et justement, Min Seok s’est engagé sur une croisière. Une longue, très longue croisière... Exactement le genre de chose dont j’ai besoin. Il ne reste que quelques préparatifs à faire. C’est à Los Angeles que je vais embarquer, mais ça, il ne le sait pas. J’ai hâte de le revoir... Mais encore une fois, je vais devoir partir en douce et ça me brise le coeur que mes parents n’acceptent pas de me laisser vivre. Enfin... Si on pouvait vraiment avoir le meilleur des deux mondes, ça se saurait, pas vrai ? Je commence juste à comprendre que ma vie, il n’y a que moi qui pourrai la vivre. Et c’est près de l’homme que j’aime que je veux la vivre...
Mannen'Yuki, 23 ans et étudiante en webdesign, toujours la même chose :3 Mon personnage n'est pas encore arrivé sur le bateau, mais dès l'escale de LA il embarquera et on aura bien du plaisir afufu ! ^^ Je vais faire ma fiche en fin de semaine.


Ft. Kim Kevin (ZE:A)



Invité

avatar




Posté le Ven 13 Déc - 0:15

Kaboum ♥


Invité

avatar




Posté le Ven 13 Déc - 0:25

Toi, te sauve pas comme ça  amour 


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 09/11/2013
Notes : 721
Age : 25
Sur le bateau je squatte : Sun Desk baby


Posté le Ven 13 Déc - 0:47

Re-bienvenue sur le forum keur
Bon courage pour ta fiche et amuse toi avec ce nouveau perso ! kihi

_________________
《 ғorever ѕтαrтѕ тoɴιɢнт 》
Coz in this heart you're number 1. And no matter where we go, no matter where we run, just stay next to me coz you're all I need.


Invité

avatar




Posté le Ven 13 Déc - 0:51

REBIENVENUE !!!! Amuse-toi bien sur le fofo' :3


Invité

avatar




Posté le Ven 13 Déc - 0:56

Merci à vous deux  keur 


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 07/11/2013
Notes : 607
Age : 24
Sur le bateau je squatte : sun desk


Posté le Ven 13 Déc - 1:22

Rebienvenue  poutou 
Bon courage pour cette nouvelle fiche et j'espère que tu t'amusera bien avec ce nouveau bébé  aaawww 
et ... bain -fuit-


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 10/11/2013
Notes : 178
Age : 26
Sur le bateau je squatte : Sun Desk


Posté le Ven 13 Déc - 1:31

Re Welcome  amour  puis bon le choix de vava  bave 

Bon courage pour ta fiche et hâte de voir le petit débarquer ;)


Invité

avatar




Posté le Dim 15 Déc - 21:57

Merci à vous deux ♥

J'ai terminé ma fiche o/


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 07/11/2013
Notes : 607
Age : 24
Sur le bateau je squatte : sun desk


Posté le Dim 15 Déc - 22:33

J'adore le prénom Dawn *w* mah c'était triste sur la fin TT (et j'ai eu l'impression de retrouver mes parents là .. /pan/) bref c'était parfait rose

Tu es validé(e) !

Hey ! Ton passeport est validé ! Tu peux maintenant monter à bord du Paradise Place en tant que vacancier. Après avoir recensé ton avatar tu pourras courir poster ta fiche de lien, chercher des partenaires de rp ou encore flooder ! Surtout n'hésites pas à te faire connaître des autres. Viens demander ta clé de chambre. Penses aussi à passer par le bureau administratif dans lequel tu trouveras plusieurs informations comme : la présentation du staff, les détails sur les différentes escales ainsi que les postes disponibles en tant que membre du personnel ou encore le système de point. Et puis surtout, penses à t'amuser un maximum ! Nous sommes là pour nous éclater après tout. Si tu as des questions n'hésites pas à harceler le staff par mp, nous serons ravis de te répondre !

L'équipe du Paradise Place



 

Lee Matthew △ terminé !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Fanfiction] H e i l i g [Terminée]
» matthew matt tuck rhoads custom avis
» Matthew Dubourg
» LOCKE Matthew
» [Terminé] Recherche pendentif Tour 2009